Rodolphe Burger aux Charmettes

Rodolphe Burger aux Charmettes

Lenz Machine 

de Rodolphe Burger

 

Lenz, la seule nouvelle de Büchner est, malgré son inachèvement, un pur chef-d’œuvre. Le héros en est le poète Jacob Michael Reinhold Lenz (1751‑1792) qui pour échapper à sa folie se refugia chez le pasteur Oberlin dans les montagnes vosgiennes.

Le guitariste, chanteur, compositeur Rodolphe Burger (ex Kat Onoma, collaborations entre autres avec Alain Bashung, Erik Truffaz, Ludovic Lagarde, etc.) chemine avec Lenz depuis plusieurs années. LENZ MACHINE se propose de s’emparer du Lenz de Büchner comme d’un matériau textuel pour le confronter à d’autres ressources, cinématographiques, littéraires, musicales. « Ce processus de travail était déjà à l’œuvre dans mes collaborations avec l’écrivain Olivier Cadiot pour Psychopharmaka ou Welche, on n’est pas indiens c’est dommage. Ces enregistrements procédaient par collages et télescopages d’associations d’idées, d’échantillons sonores, d’extraits d’interviews, de poèmes, de réminiscences musicales… ».

Après un temps de résidence artistique, la machine Lenz s’ouvre à vous le vendredi 31 mai à partir de 20h30 dans la maison des Charmettes où seront disposés des écrans pour voir des réalisations audiovisuelles, en déambulation. La partie musicale démarrera dans un second temps, en extérieur (21h30) et se prolongera jusque tard dans la nuit…